souvenirs de vacances

Là je suis chez mon grand père, j’ai 8 ans et on part chercher du lait à la ferme, avec mon petit pot en fer, pour le petit déjeuner. Plus tard, grand père prendra sa brouette et on ira dans son champs, à pieds, au bout du village, biner, arroser, cueillir des légumes pour le repas du midi. On longe un mur recouvert de liseron, depuis j’ai toujours eu un coup de coeur pour cette fleur. L’après midi, on ira boire un café chez ses amis, Jean-Paul et Paulette, hé oui, ils ont même un fils qui s’appelle Jean-Paul. Tu te rends compte ! Puis j’irais jouer chez la voisine d’en face qui a 3 garçons. On lira des fanzines de westerns, des Davy Crockett, dans le grenier, couchés sur la paille. J’entend encore les mouches voler.

Image associée

Paul était cheminot. Quand il rentrait le soir, Paulette faisait chauffer de l’eau sur la cuisinière à charbon, puis la versait dans une bassine en plastique jaune. Elle ajoutait du sel. Paul enlevait ses bottines et ses chaussettes, retroussait son pantalon bleu, s’asseyait et y faisait tremper ses pieds. J’étais fascinée par leur blancheur et l’odeur moite, très particulière, qui envahissait la cuisine.

Fin mai, à la Fête-Dieu, ma grand mère m’ habillait en blanc et me mettait un serre tête entouré de velours et de fleurs blanche. Elle me donnait un petit panier, et, avec les enfants du village, je suivais le prêtre qui portait bien haut l’ostensoirs, pendant que nous jetions en l’air les pétales de notre petit panier. Les grandes personnes nous suivaient en priant et en marchant sur les pétales. Bien que nous étions fin années 50, nous devions ressembler un peu à ces petites filles de l’année 1939.Image associée

Publicités
Publié dans artiste peintre | Laisser un commentaire

Mon homme est un artiste

Quand mon homme fait la cuisine, c’est toujours bon mais aussi bien joliment présenté.

Voici deux photos du repas de ce soir :

  • Les deux premières assiettes contiennent une petite salade de riz, des betteraves rouges en petits cubes, de la salade, une olive et une merguez.
  • Les deuxième une compote de prunes du jardin présentée sur du fromage blanc en faisselle et accompagnée d’un peu de crème fraîche et de cannelle, le tout entièrement faits maison.

On me dit souvent que j’ai de la chance d’avoir un mari qui me fait la cuisine, voici mon secret :

  • toujours le complimenter et se régaler
  • ne pas le surveiller ni donner de conseils, sauf s’il les demande
  • ne jamais râler sur l’état de la cuisine

riz et betterave sourire prunes et frompage blanc

Publié dans artiste peintre | Tagué | Laisser un commentaire

atelier-démonstration de gravures

 

J’aime beaucoup graver. Il faut aller à l’essentiel, éviter un dessin trop compliqué et bien penser au style et aux contrastes. Depuis plusieurs années, mes plaques de lions se sont accumujouqrnéeslées. Après plusieurs impressions, elles se patinent et deviennent très belles. Je garde aussi tout un stock de papiers de récup ou trouvé ça et là dans des boutiques, au coup de cœur. C’est beau le papier, très sensuel, on peut le caresser, le sentir, le chiffonner, l’aplatir, l’étirer, le déchirer, le mouiller et les impressions sont si différentes suivant sa qualité. J’aime aussi faire des superpositions avec différentes encres et différentes plaques. Il y a toujours de belles surprises. Depuis 2015 nous avons fait l’acquisition d’une presse à rouleau pour la taille douce. La technique est très différente de la lino. L’encre va se loger dans la taille et non dans les reliefs, ce qui donne des traits très fins. Nous avons expérimenté cette technique pendant 1 année, partageant nos expériences et nos progrès. J’aime travailler avec mes élèves, nous évoluons tous ensemble. Avec un grand plaisir partagé, nous avons détourné la technique de la taille douce à notre sauce, en gravant sur du tétra pack ou du rhodoïd , faisant des superpositions de papiers, découpages et encres. Le résultat a dépassé toutes nos espérances, caressant et stimulant notre créativité. Odile Tambou, Anne-Marie et Claudine Procidaa m’ont particulièrement frappée par leur originalité et leurs recherches intensives. Les enfants aussi d’ailleurs, ravis du beau résultat de leurs impressions. Une nouvelle passion est née et j’ai hâte que les cours reprennent pour retrouver mes élèves.

Publié dans artiste peintre | Tagué , , , | Laisser un commentaire

mangas, gravure, peinture à l’huile, modèle vivant et autres fantaisies

avec le thème de cette année sur le Japon, j’ai proposé aux enfants de dessiner des mangas. Evidemment ils sont ravis. La première séance a été consacrée à l’observation des portraits en mangas, avec leurs gros yeux remplis de lumière, le tout petit nez, les mèches des cheveux…  Ensuite, chacun a fait plusieurs croquis. Le meilleur a été reporté sur une toile et peins à l’huile, s’il vous plaît !

Pour m’amuser, j’ai pris en photo la petite soeur d’une élève et l’ai transformé à ma façon en style manga. Marine l’a dessiné ensuite et en commence un tableau à l’huile.

Mae est venue un samedi poser pour nous. C’est un modèle bien joli, attentive et ayant de belles poses. 8 personnes étaient venues dessiner ce jour là.

Véronique, toujours passionnée par la gravure continue ses recherches et progresse. Un vrai plaisir de l’observer.

Odile et Marisol, apprécient toutes les deux le modelage et je les trouve bien douées.

Et, sinon, à mes heures perdues, je tricote dans mon coin et ne me sens pas du tout idiote. Ce mois-ci j’ai offert un snood à Sandra, qui donne des cours de bd à notre atelier. Nous étions allées choisir la laine ensemble afin que les coloris lui plaisent.

Publié dans aquarelle, artiste peintre, arts plastiques, gravure | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

pourquoi des techniques mixtes ?

Source : pourquoi des techniques mixtes ?

Publié dans artiste peintre | Laisser un commentaire

cours de bd à l’atelier, gravures et petites aventures de lavabos

David a réalisé cette gravure sur plexi et imprimé sur du papier de soie d'une boite à chaussures. Le rendu est superbe, on dirait un dessin pris dans un vieux fanzin

David a réalisé cette gravure sur plexi et imprimé sur du papier de soie d’une boite à chaussures. Le rendu est superbe, on dirait un  dessin pris dans un vieux fanzin

voici la première gravure de Sandra sur plexi. Elle me plaît énormément, on reconnait bien son style

voici la première gravure de Sandra sur plexi. Elle me plaît énormément, on reconnait bien son style

demain, Sandra Cado, commence des cours de bd dans notre atelier. C’est la première fois qu’un autre prof entre chez nous, une nouvelle aventure qui démarre. Mais bon, Sandra est une ancienne élève, elle a ensuite obtenu un master des Beaux-arts de Rennes, alors je suis tranquille.

Ce matin je suis allée acheter des jolies galettes de chaises toutes roses pour remplacer les anciennes sales et usées. Ça met un petit côté pinki bien sympa. J’ai préparé des carnets de croquis pour les élèves et un porte document pour Sandra. Nous sortons de 2 weekend journées portes ouvertes et l’atelier avait besoin d’un bon nettoyage. En lavant les éviers, j’ai remarqué que l’écoulement était lent. Les éviers sont profonds et j’ai dû me coucher par terre pour me faufiler en dessous et atteindre les siphons. (Il y a deux éviers). Pas super facile à dévisser les siphons, mais jusque là tout va bien. Je vais dans les toilettes pour vider les siphons, une sorte de matière gluante noire en est sortie, beurk. Donc, je décide de tout démonter pour bien laver le système. Au moment de remonter les siphons, pffffffff, je n’avais pas très envie de me faufiler à nouveau en dessous des éviers. Et puis saurais-je bien tout remettre ? J’ai appelé mon mari à l’aide qui est venu un peu en râlant, mais tout de même bien gentiment. Il me dit alors : Nadette il manque une pièce, la rondelle que l’on visse sur le tuyau. Mince alors, je fouille partout, vide la poubelle, regarde sous les éviers, coure partout bien embêtée et ne trouve rien. Patrick est perplexe et plutôt furax. Zut alors, comment faire ? Sandra arrive demain matin, il faut qu’elle puisse utiliser les éviers. La seule solution a été de démonter les siphons des deux autres éviers de la pièce à côté et de les utiliser pour ceux de l’atelier. La semaine prochaine, direction Casto pour remplacer les pièces manquantes.

Heureusement, la bonne nouvelle est que les journées portes ouvertes se sont bien

visite surprise de mon fils, d'une ancienne élève pas vue depuis 17 ans et inscription de son père à mes cours. C'est chouette

visite surprise de mon fils, d’une ancienne élève pas vue depuis 17 ans et inscription de son père à mes cours. C’est chouette

passées. Brigitte, Claudine, Sandra, David et  Anne-Marie sont venus s’entraîner à la gravure sur plexis et aussi sur tetrapac.

Claudine est passionnée par la gravure, elle essaye toutes les façons possible, fait des recherches sur le net. La voici demandant un avis à Brigitte

Claudine est passionnée par la gravure, elle essaye toutes les façons possible, fait des recherches sur le net. La voici demandant un avis à Brigitte

 

Nous sommes au point pour démarrer les cours la semaine prochaine et je me réjouie de cette nouvelle activité qui va plaire aux élèves. Les enfants comme les adultes pourront en faire et je suis impatiente de voir le résultat de leur créations.

plusieurs impressions, suivies à chaque fois de corrections sur la gravure. Je ne suis pas satisfaite des mains.

plusieurs impressions, suivies à chaque fois de corrections sur la gravure. Je ne suis pas satisfaite des mains.

Publié dans artiste peintre | Laisser un commentaire

nouvelle presse à rouleau à l’atelier

Enfin, la nouvelle presse est montée et fixée sur une table. Merci à mon gentil mari pour son aide.

Au mois de juin,  nous avions commencé à graver des plaques de rénalon, qui est une sorte de plastique assez dure. J’ai décidé de ne pas faire d’eaux fortes avec du cuivre et des l’acide, afin de ne pas polluer. Après usage, ces plaques sont moins faciles à graver que le vernis sur le cuivre, mais peut-être qu’avec l’expérience je vais m’améliorer. Sinon j’essaierai de graver du cuivre ou du zinc avec un burin, sans utilisation d’acide.

Voici le résultat de mon samedi après-midi :

WP_20150829_18_34_20_Pro

la presse à rouleau qui va nous servir pour imprimer des gravures sur rhénalon, sur lino et en collographie

WP_20150829_18_36_11_Pro

j’utilise des peintures à l’huile lavable à l’eau comme encre d’imprimerie

 

voici la plaque gravée. Je me suis inspirée d'une ancienne gravure pour cet essaie.

voici la plaque gravée. Je me suis inspirée d’une ancienne gravure pour cet essaie.

avec un couteau de peintre, j'ai recouvert la plaque avec de la peinture à l 'huile, en insistant bien sur la gravure.

avec un couteau de peintre, j’ai recouvert la plaque avec de la peinture à l ‘huile, en insistant bien sur la gravure.

avec un chiffon de tarlatane, on essuie bien la plaque afin que le peinture ne reste que dans le creux de la gravure

avec un chiffon de tarlatane, on essuie bien la plaque afin que le peinture ne reste que dans le creux de la gravure

la plaque est posée sur la presse, recouverte ensuite d'une feuille de papier puis d'un feutre, avant de tourner la manivelle

la plaque est posée sur la presse, recouverte ensuite d’une feuille de papier puis d’un feutre, avant de tourner la manivelle

la plaque gravée et la feuille imprimée

 

après l'impression,on lave bien la plaque avec du savon et de l'eau

après l’impression,on lave bien la plaque avec du savon et de l’eau

Publié dans artiste peintre | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire